Vous voulez améliorer nos vies  ?

Participez au programme 2017 :  "Si j'étais Président, je ferais..."
 

 
 
 

Pour une nouvelle politique des transports
 
   

Le constat : 

 
  • Le transport des marchandises et des personnes est une des causes majeures de la pollution de l’air et de la consommation de pétrole.
  • La multiplication des véhicules automobiles et des poids-lourds est aussi une source de danger, de fatigue, de perte de temps.
 

Ce qu’il faudrait faire :

 
  • Réduire très fortement les transports des marchandises et des personnes.
  • Développer des transports moins polluants et plus économes en pétrole.
 

Comment on fait ?

 
 
  • Expliquer que les transports, notamment le développement incessant de l’automobile, font partie des causes majeures de pollution et de dépendance du pétrole.
  • Demander aux citoyens de faire l’effort d’utiliser le moins possible des transports polluants.
  • Réhabiliter la pratique du vélo et de la marche à pieds pour les déplacements de courte distance.
  • Solliciter les municipalités pour développer des transports collectifs moins polluants et moins gourmand en pétrole.
 
  • Ne plus crée de nouvelles voies pour les automobiles sans une large consultation de la population et sans nécessité vitale.
  • Réduire la largeur des voies existantes et à venir pour réduire la vitesse, donc le danger et la pollution, et pour retrouver des espaces dédiés aux piétons et vélos.
  • Décourager le transit des camions étrangers en pratiquant des tarifs de plus en plus élevés pour les poids-lourds et en multipliant les obstacles à leur circulation sur des voies non adaptées.
  • Mettre en place un système de ferroutage et de transport par voie fluviale.
  • Développer les transports en commun faiblement polluant en diversifiant l’offre pour répondre aux vrais besoins.
  • Mettre en place une politique visant à interdire progressivement la circulation des poids-lourds qui seraient remplacés par des véhicules plus légers, moins polluants, moins dangereux, moins destructeurs des voies.
  • Brider la vitesse des véhicules automobiles et leur pollution.
  • Lancer un grand programme de recherche et développement d’alternatives énergétiques pour les transports.
 

Les difficultés qu’on va peit-être rencontrer

 
  • Les industries pétrolières vont sans doute essayer de poursuivre leur combat d’arrière-garde pour défendre leur activité. 
  • Les consommateurs ont du mal à changer leurs habitudes en matière de transport.
  • Les entreprises de transport routier vont vouloir poursuivre leur activité sans changement.
  • Les industries automobiles vont s'inquiéter d'une baisse d'activité.
 

On y fera face comment ?

 
  • En proposant aux entreprises pétrolières une reconversion progressive vers d’autres énergies.
  • En expliquant et en dialoguant avec la population pour rechercher des solutions alternatives au tout automobile.
  • En proposant aux entreprises de transport routier un plan de reconversion progressive de leur activité.
  • En proposant aux industriels de l'automobile une reconversion progressive de leur activité vers une amélioration des transports automobiles et vers la création de modes de déplacement d'une autre nature.


 
     


 




Créé avec Créer un site
Créer un site